Re: Quelle est l'utilité des théories du changement dans les programmes et projets de développement?

Merci, Carlos, d'avoir soulevé un autre sujet important dans le forum et pour les liens vers les documents. Je remercie également les collègues qui ont partagé leur expérience et leurs commentaires.

La théorie du changement, le cadre logique (cadre logique) et les chaînes de résultats sont toutes des méthodologies de planification, de mesure et d'évaluation des programmes. Chacun a une représentation visuelle sous la forme d'une matrice de ce qui se passe ou devrait se produire à la suite du programme ou du projet ou de toute initiative d'ailleurs. En tant qu'ancien facilitateur à l'IPDET (programme international de formation à l'évaluation du développement financé par la Banque mondiale) et dans ma pratique, j'ai constaté que la théorie du changement est un nom ou un titre qui n'est pas facilement identifié comme méthodologie; c'est un terme qui peut faire peur dans l'esprit 😉. Je préfère utiliser Logic Model, un terme que certains utilisent de manière interchangeable pour décrire la ToC. Cependant, le modèle logique est également synonyme de chaînes de résultats (https://www.betterevaluation.org/en/search/site/result%20chain) et de la théorie du programme / théorie du changement (https://www.betterevaluation.org/en/ rainbow_framework / define / develop_programme_theory).

À mon avis, la théorie du changement est un outil plus puissant que les deux autres mentionnés, car les liens directs entre les activités, les extrants et les résultats (à court et à moyen et à long terme, souvent appelés impact) doivent être établis et présentés dans la matrice.  En outre, la TdC n'est pas complète sans hypothèses. Ce n'est pas une matrice ponctuelle mais doit / peut être révisée et modifiée avec le temps. Lors de l'évaluation, les hypothèses doivent être vérifiées et si elles ne se vérifient pas ou si les activités ont été modifiées au cours du programme, la matrice doit être revue en conséquence.

Les exigences de la TdC favorisent une réflexion approfondie sur ce que le programme essaie de réaliser. Une difficulté souvent rencontrée est de décider ce qui est un produit  et ce qui est un résultat. J'ai trouvé le document Kellogg un guide très utile; il utilise le terme modèle logique  https://www.bttop.org/sites/default/files/public/W.K.%20Kellogg%20LogicModel.pdf

La sémantique est importante dans le développement de la matrice et les verbes actifs tels que «Augmenté» qui dénotent des changements, aident à faire la distinction entre le produit et le résultat.

Je trouve également que le fait de remplir la colonne activités entraîne des discussions qui montrent souvent que les parties prenantes ne sont pas au courant ou ont des opinions différentes de ce qui s'est réellement passé pendant la mise en œuvre du programme. Des discussions de suivi ont souvent lieu pour savoir si les activités déclencheront un changement de comportement parmi les bénéficiaires du programme et auront un effet d'entraînement et des résultats dans la communauté ou la population cible globale. Je trouve que la matrice ToC facilite l'identification d'indicateurs qui sont plus significatifs pour mesurer la performance et les résultats.

Je conviens que la TdC doit être développée de manière participative. Cependant, au moment de l'évaluation, il peut ne pas exister ou celui disponible est médiocre / déroutant. Dans ces cas, après un premier examen des documents et des discussions avec le personnel du programme, je vais concevoir la matrice ou modifier la matrice existante et la diffuser. Cela m'aide à comprendre le programme et à formuler mes demandes de clarification. Étant donné que la matrice est simple à lire (j'aime de gauche à droite), elle reçoit généralement l'attention et les commentaires. Nous nous retrouvons avec toutes les personnes impliquées ayant la même compréhension du programme et de ses réalisations escomptées. J'ai vu des questions d'évaluation révisées à la suite de cet exercice.

Il serait intéressant de savoir combien d'Ipdeters qui pratiquent l'évaluation utilisent la TdC dans leur travail. La TdC est au cœur de l'IPDET. Voir Road to Results, Morras et Rist 2009, le manuel de cette formation. https://openknowledge.worldbank.org/bitstream/handle/10986/2699/52678.pdf?sequence=1&isAllowed=y