raoudha [user:field_middlename] jaouani

raoudha jaouani

Director
ministry of development Investment and international Cooperation
Tunisie

En savoir plus sur moi

According to my education I have Bachelor (Bac + 4) in Economic Sciences and Masters in demography .My position as a Director in the Ministry of Development, Investment and International Cooperation, in charge of Social policies,and migration has enabled me to manage several and different programs and projects from the conception to the monitoring and evaluation at the same time with different national stakeholders (Ministries, Non-Governmental Organizations, Social partners, International doners and Development partners, …) where my responsibilities included being a results oriented person and always targeting efficiency. I also have the opportunity to work with a team and support them to reach every and each program’s goals.I also a member of the national team reponsible  for monitoring SDGs

My contributions

    • Bonjour

      Je suis Raoudha de la Tunisie, je vous remercie tous pour ces partages si importants et constructives, dans ce même ordre d'idées, je pense que la question de suivi et évaluation devrait tenir compte aussi bien de l'aspect quantitatif que qualitatif. Certes , l'aspect quantitatif n'a de sens que s'il va de pair avec le volet qualitatif, et ce processus peut aboutir à des résultats qui sont en mesures d'identifier les leçons apprises de l'exercice de l'évaluation car je pense que l'évaluation n'est pas vraiment un objectif en soi mais plutôt un moyen d'apprentissage afin de rectifier, ajuster, réviser et améliorer. En évaluant nous sommes sensé apprendre.

  • Challenges of evaluation

    Discussion
    • Bonjour de la Tunisie,

      Merci beaucoup cher-e-s collègues pour ces échanges riches et fructueux. Je pense que parmi les contraintes majeures de l'évaluation est la culture d'évaluation elle même quand elle n'est pas vraiment bien ancrée. La plupart du temps on se contente d'une auto-évaluation qui n'est pas fondée sur une base scientifique et ne répond pas ou peu à des standards internationaux en matière d'évaluation. Il faut qu'on soit convaincu que l'évaluation va nous permettre soit de rectifier le tir pour reprendre le bon chemin ou de continuer sur la même voie qui s'avère la bonne, et dans les deux cas ça va nous permettre d'avancer. Ceci nous mènera à la deuxième contrainte qui entrave l 'évaluation, à savoir la personnalisation du projet ou programme. En effet la personne qui est chef de file du projet (je parle là des institutions publiques) n 'accepte pas que, soit disant, son projet soit évalué parce qu'il croit que cette évaluation va toucher sa crédibilité et là c'est vraiment un grand problème et ça renvoie à la question relative à la culture d'évaluation.

      Trés bonne journée

      Raoudha Jaouani

      Directrice en charge de la Pauvreté, des politiques sociales et de la migration

      Ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale

      Tunisie

  • The issues facing global agriculture

    Discussion
    • Chère Isha

      Je vous remercie pour ce partage, bien que j' interviens relativement en retard, je propose d 'inclure la thématique de l'eau  et sa disponibilité pour les agriculteurs en tant que ressource surtout que la problématique de la rareté de l' eau prend de l'ampleur à l'échelle mondiale .

      Excellente journée

      Raoudha Jaouani

       

      Directrice en charge de la Pauvreté, des politiques sociales et de la migration
      Direction Générale des Secteurs Sociaux
      Ministère du Développement, de l'Investissement et de la Coopération Internationale Tunisie