Alexander [user:field_middlename] Voccia

Alexander Voccia

Coordinator, Evaluation Communication Unit
International Fund for Agricultural Development
Italie

Veuillez ajouter vos domaines d'expertise et votre expérience professionnelle

Communication and knowledge management professional with over fifteen years of headquarters and field experience in the United Nations, specialized in conceptualizing, designing and supervising the execution of strategies, programmes, projects and campaigns to raise awareness of the UN’s development and emergency relief efforts in the Caribbean, Latin America, South-East Asia, the Near East, and North, South, East, West and Central Africa.

My contributions

  • L'indépendance imprègne notre travail, englobant liberté et rigueur, insufflant impartialité, neutralité et objectivité dans les méthodes d'investigation et ouvrant la voie à des rapports et recommandations utiles, constructifs et orientés vers l'apprentissage. Je me demande toutefois comment tout ceci se traduit concrètement en produits de communication et de vulgarisation?

    Il nous faut être clairs. Il y a une grande différence entre communiquer l'indépendance et communiquer de façon indépendante. Nous, les spécialistes de la communication relative à l'évaluation, nous pouvons tweeter au sujet du dernier rapport publié par notre bureau d'évaluation, en partager des extraits sur les réseaux sociaux et

  • Avez-vous déjà remarqué que les bénéficiaires ont toujours tendance à sourire sur la couverture des rapports de développement? Je me suis parfois demandé dans quelle mesure cela était réaliste. Du point de vue de la communication, cela permet sans aucun doute de brosser un joli tableau. Mais est-ce le bon? Je crois que la réponse dépend principalement du public ciblé par le rapport – ou, autrement dit, de l'objectif visé. L'objectif visé par un rapport d'évaluation est généralement très clair, dans la mesure où il découle des principes qui régissent les processus d'évaluation de l'organisation. Dans le cas du FIDA

    • Cher Paul,

      Merci d'avoir soulevé ce point très important et d'avoir ouvert ce intéressant fil de discussion.

      Sur la base de mon expérience, je suis tout à fait d'accord que la gestion des connaissances (KM) et la communication sont toutes deux essentielles aux évaluations, en particulier (mais pas seulement) en ce qui concerne l'application des enseignements tirés et des meilleures pratiques.

      Le Bureau indépendant d'évaluation du FIDA - que j'ai récemment rejoint - a explicitement reconnu ces synergies. En outre, le Manuel d'évaluation souligne que "la diffusion pour faciliter le partage des enseignements et l'application des recommandations [est] importante et qu'il s'agit essentiellement d'identifier des outils et des plateformes pour faciliter le partage" (FIDA, 2015, p.118). Par exemple, ce sont les communications et la gestion des connaissances qui favorisent le développement de "boucles de rétroaction de l'évaluation aux décideurs politiques, au personnel opérationnel et au grand public" (FIDA, 2016, p.6).

      En réponse à ce qui précède, le Bureau indépendant d'évaluation a développé une solide stratégie de communication et de gestion des connaissances, adaptée à ses besoins et ressources spécifiques. L'Unité de communication sur l'évaluation met en œuvre cette stratégie, notamment par la production et la diffusion de produits de communication et l'organisation d'événements d'apprentissage. En tant que partie intégrante du bureau, l’unité de communication travaille en étroite coordination avec les évaluateurs et les experts pour aider à garantir que les informations indépendantes contenues dans les rapports d’évaluation soient largement diffusées et, en outre, que ces informations soient déterminantes pour déclencher des cycles vertueux de retour d'information sur l'apprentissage. Bien qu'il existe toujours des possibilités d'amélioration, les résultats documentés jusqu'à présent grâce à cette approche synergique des évaluations, de la gestion des connaissances et de la communication ont été très encourageants (FIDA, 2019, p.28 ; FIDA, 2016, p.10 ; FIDA, 2015, p.119).

      En réfléchissant à mes précédentes expériences professionnelles , lors que je travaillais avec le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies à New York et la Commission économique pour l'Amérique latine des Nations Unies à Port d'Espagne, j'ai constaté que les deux entités reconnaissaient l'importance de la relation entre la gestion des connaissances et la communication, au point que je me suis finalement retrouvé à coordonner à la fois l'unité de communication et le centre de gestion des connaissances de la Commission économique pour l'Amérique latine. Cependant, les mandats de ces deux unités ne prévoyaient aucune interaction directe avec les bureaux d'évaluation.

      En revanche, je suis heureux de dire que les liens entre les communications et les évaluations étaient forts dans le projet de gestion des connaissances que j'ai développé et coordonné lors que je travaillais pour le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies, en 2004. Par exemple, dans le cadre du projet de gestion des connaissances, nous avons mis au point une méthodologie d'examen après action pour les opérations sur le terrain, qui a non seulement grandement bénéficié des apports de l'évaluation, mais qui a également été testée sur le terrain et affinée en collaboration avec des experts du bureau des évaluations.

      Sur la base de tout ce qui précède, j'observe que les synergies entre la gestion des connaissances, la communication et l’évaluation sont plus fortes dans les organisations qui sont centrées sur le terrain et basées sur des projets, par opposition à celles dont l'objectif premier est de faciliter, de soutenir et de renforcer les capacités dans des domaines liés à l'élaboration des politiques. Je ne sais pas dans quelle mesure une conclusion similaire peut être généralisable, et je suis donc très curieux de savoir comment elle pourrait être liée aux expériences d'autres collègues. Je me réjouis de poursuivre la discussion sur ce sujet.

      Cordialement,

      Alexander

       

      Reférences

      IFAD (2015). Evaluation Manual. Second edition. Independent Office of Evaluation, IFAD. Rome.

      IFAD (2016). Overview of the Independent Office of Evaluation of IFAD. Independent Office of Evaluation, IFAD.  Rome.

      IFAD (2019). Helping Transform Rural Lives. Major achievements of IFAD’s Independent Office of Evaluation: 2014-2019. Independent Office of Evaluation, IFAD.