Youth in agriculture: what lessons can we draw from evaluations?

Youth in agriculture: what lessons can we draw from evaluations?
26 contributions

Youth in agriculture: what lessons can we draw from evaluations?

FAO
©FAO/ Tamiru Legesse

Dear all,

Most of us working in agriculture have been aware of the rising average age of farmers, both men and women. There have been efforts over the years to engage younger people in agriculture – some projects successful and others less so. Yet, we do not see a substantial change in youth engagement in the agriculture sector. What has happened to the evaluations of youth in agriculture –related projects? Are there lessons learned that we should be incorporating in all initiatives? What are the pitfalls and challenges?  Has anyone done a synthesis of the lessons learned so that we can make a more transformation change for the sector in this regard?

Looking forward to hearing from your experiences,

Dorothy

Cette discussion est terminée. Veuillez contacter info@evalforward.org pour plus d'informations.
  • Bonjour à tous,

    La question de la mobilisation des jeunes pour l'agriculture est une question cruciale. Les jeunes représentent la couche sociale sans laquelle on ne peut assurer une amélioration durable de la productivité agricole. Mais, qu'a-t-on constaté des diverses expériences vécues ?

    La situation n'est pas reluisante. La jeunesse attend des conditions favorables pour porter un intérêt significatif à l'agriculture. Elle attend notamment que les questions d'amélioration technologique et de financement de l'agriculture soient sérieusement résolues. Pour mobiliser les jeunes, on doit pouvoir effacer l'image "d'activité difficile et compliquée" que présente l'agriculture. C'est alors que la promotion en cours de l'agriculture numérique et de l'agriculture digitale est une solution importante qui laisse présager un avenir meilleur. Le financement en termes de crédit agricole, d'aménagement foncier et d'organisation de filières sont tout aussi importants. Le problème jusque là, surtout en Afrique noire, ce sont ces aspects importants mal pourvus qui répugnent toujours les jeunes. Mais, je trouve que ces aspects pourraient être mieux développés si l'on mettait à profit les diverses opportunités qu'offrent les accords et décisions internationaux relatifs aux changements climatiques, notamment la promotion de l'agriculture basée sur les écosystèmes (EbA) déjà adoptée par la Conférence des Ministres Africains de l'Environnement (AMCEN) à sa 6e session extraordinaire tenue au Caire en Egypte en 2016: